Pronostic football   Unibet   Sortir Strasbourg   Rami en ligne  
Zeturf   Betclic Turf   Turfomania   Turfez  





logo

Pronostic Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins (Pronostic Hockey NHL de Shad666) - 12/06/2009



Pronostic NHL Anaheim Ducks

Pronostic Hockey NHL

Pronostic Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins

12/06/2009 à 2H

Joe Louis Arena

Pronostic Hockey NHL de Shadd666

Pronostic NHL Atralnta Thrashers

Pronostic Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins @ 1.95 (Partybets)

Prono Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins confiance : 1/10

Pronostic Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins mise : 0.5%

Résultat: Detroit Red Wings - Pittsburgh Penguins : 1-2 (0-0 ; 0-2 ; 1-0)

Résumé du match (cliquez sur le lien)

Match 7 des Stanley Cup Finals. Le rêve de tout gamin jouant au hockey. Après plus de 100 matchs pour arriver jusque là, le titre suprême se décide sur un seul match. Plus de 20.000 spectateurs massés dans les gradins, plusieurs millions de téléspectateurs à travers le monde, une pression aussi gigantesque que la fatigue accumulée depuis le début de la saison, et tout juste 60 minutes de jeu pour transformer tout cela en un compte de fée… ou en un cauchemard qui vous hante le restant de votre vie. Qui va soulever le prestigieux trophée de Lord Stanley et ses 117 ans d’histoire? Dur à dire…

Quelques faits cependant:

- Aucune équipe de NHL, NBA ou MLB n’a remporté de match 7 à l’extérieur en finale depuis 30 ans. Dans les trois sports américains majeurs qui disposent de séries éliminatoires, les équipes à domicile ont donc réalisé un parfait 18-0 sur l’ensemble de la période. Une petite raison d’espérer malgré tout pour Pittsburgh, vu que les derniers en date à avoir accomplit cette performance n’étaient autres que leurs voisins des Pittsburgh Pirates, qui remportaient les World Series face aux Orioles à Baltimore en 1979.

- Il faut remonter encore plus loin pour trouver trace d’une équipe de NHL qui remporte le titre dans un match 7 à l’extérieur. En l’occurence, il s’agissait des Montreal Canadiens, qui avaient battu les Blackhawks à Chicago en 1971.

- Depuis que la NHL est passée à des séries éliminatoires de 7 matchs en 1939, 14 finales sont allées jusqu’au septième match. Et sur ces 14 finales, l’équipe évoluant à domicile s’est imposée à 12 reprises.

- Environ 85% des équipes qui mènent 2-0 dans une série finissent par s’imposer. Et environ 75% des équipes qui remportent le match 5 dans une série à 2-2 finissent par s’imposer. Detroit a mené 2-0, s’est fait remonter à 2-2, et a remporté le match 5.

- Dans ces playoffs 2009, les Red Wings ont un bilan quasi-parfait de 11-1 à domicile.

- Depuis le début de la finale, aucune des deux équipes n’est parvenue à s’imposer à l’extérieur. Detroit est en 3-0 à domicile, pour un score combiné de 11-2 (3-1 au match 1 ; 3-1 au match 2 ; 5-0 au match 5).

- Enfin, Detroit a remporté 4 titres au cours des 11 dernières saisons (97, 98, 02, 08), et s’est imposé l’an passé face à ces mêmes Pittsburgh Penguins.

 

Si l’on s’arrête là, l’affaire est entendue: Detroit champion, confiance 9.5/10, mise 50%… Foutaises!

Au sein de l’effectif des Red Wings, un seul joueur a déjà disputé un match 7 de finale de Stanley Cup. En l’occurence, Brian Rafalski, à qui c’est arrivé deux fois au temps où il évoluait sous les couleurs des New Jersey Devils. Il s’était incliné en 2001 face aux Colorado Avalanches, avant de soulever la Coupe en 2003 dans une victoire contre les Anaheim Ducks. L’entraineur des Ducks en 2003 n’était d’ailleurs autre que… Mike Babcock, l’actuel entraineur des Red Wings! Et le gardien remplaçant de cette équipe des Ducks était… Ty Conklin, actuel gardien remplaçant des Red Wings. Comme le monde est petit!

Du côté de Pittsburgh, l’effectif n’est guère plus expérimenté en ce qui concerne les matchs 7 de finale. Mais comme le monde est vraiment très petit, on retrouve encore deux anciens Ducks 2003. Dan Bylsma, l’actuel coach des Penguins, était alors défenseur pour les Ducks dans cette finale perdue. Il évoluait aux côtés de l’ailier Petr Sykora, désormais à Pittsburgh, mais qui sera absent pour ce match 7 vu qu’il s’est blessé au pied en bloquant un tir lors du match 6. Mais tout comme Detroit, Pittsburgh dispose également d’un joueur qui a remporté un match 7 de finale. En l’occurence l’Ukrainien Ruslan Fedotenko, qui avait inscrit les deux buts permettant aux Tampa Bay Lightning de soulever la Coupe en 2004 aux dépends des Calgary Flames.

Mais pour les stars de chaque équipe, ce match sera une grande première. Aussi talentueux soient-ils, les Lidström, Datsyuk, Zetterberg ou Osgood pour Detroit, ou encore les Crosby, Malkin, Staal et Fleury pour Pittsburgh sont de complets débutants en ce qui concerne l’énorme pression d’un match 7 de Stanley Cup Finals. Et n’oublions pas que s’il y a match 7 en finale, c’est que les deux équipes sont extrêmement proches, et que cela va donc se jouer à un tout petit rien.

Tellement rien d’ailleurs que j’ai longtemps hésité pour ce prono. Si le poids de l’histoire et le poids de l’expérience font légèrement pencher la balance en faveur de Detroit, il ne serait en revanche pas choquant que ce match aille en prolongation (donc match nul pour ce qui concerne le prono). Voir même en double, triple, quadruple, ou même quintuple prolongation. Tellement de talent des deux côtés, et tellement peu d’écart entre les deux équipes que ça ne serait pas surprenant. D’autant qu’aucun match de cette finale n’est allé en prolongation jusqu’à présent, ce qui reste relativement rare dans le cadre d’une finale en 7 matchs. Pour ceux qui préfèrent miser sur un nul, la cote est de 4.30 chez Bwin et pourrait s’avérer être un bon choix.

Mais je penche plutôt pour une victoire des Wings en temps réglementaire. Là encore pour des raisons d’expérience. Si les deux formations sont peu expérimentées en ce qui concerne les matchs 7 de finale, l’effectif des Red Wings a en revanche disputé de nombreux matchs 7 à d’autres stades de la compétition, dont un très difficile cette année au deuxième tour face aux Ducks (décidemment, on les retrouve…). De leur côté, les stars des Penguins ont en tout et pour tout un seul match 7 en carrière, également au deuxième tour de cette année, face aux Washington Capitals. Mais un match où ils n’ont rien appris. Les Caps s’étaient complètement effondrés sous la pression et les Penguins leur avait infligé un humiliant 6-2 à Washington, sans forcer. Ils n’ont donc rien appris, vu que cela n’avait rien d’un vrai match 7.

Cette petite différence pourrait bien être LE facteur décisif de ce match. Et si l’on y rajoute le poids de l’histoire, une victoire des Wings en temps réglementaire semble être le meilleur choix. Bref, ça va se jouer sur pas grand chose, d’où la minuscule confiance de 1/10…

Pour info, Canal+ devrait retransmettre ce match en direct. C’est assez rare pour être signalé.

logo
logo




Partenaires : Paris turf | Jouer au poker
Règles de confidentialité  |   Votre site ici!
Partenaires  |   Live score hockey  |   Comparateur de cotes  |   Bookmakers  |   Live score tennis  |